Applications métier

Pour consulter des exemples de travaux effectués, nous vous invitons à visiter notre "Galerie de projets".

Sur cette page, vous trouverez des informations plus générales sur l'utilisation du GPS dans plusieurs contextes professionnels :

Aéronautique

Dans ce domaine, le positionnement GPS/GNSS est incontournable. La réglementation internationale (OACI) impose de définir en coordonnées WGS84 certains points particuliers d'un aéroport ou de ses environs (extrémités et seuils de piste, ILS, VOR, obstacles dans la trouée d'atterrissage, etc...) Ces informations sont publiées en France par le SIA (Service de l'Information Aéronautique).

Nous travaillons régulièrement pour des sociétés installant des balises, des ILS et des VOR. Nous avons également été missionnés occasionnellement par la DGAC ou des aéroports.

Agriculture

L'utilisation du GPS dans l'agriculture remonte à la dernière décennie du XXe siècle, avec l'apparition du concept d'agriculture de précision. En Europe, sa démocratisation a été largement encouragée par la Politique Agricole Commune qui a rendu nécessaire la mesure des surfaces avec un bon niveau de précision.

Notre implication dans ce processus a débuté très tôt, puisque nous avons mené dès 1993 les études de précision de ces mesures pour le compte de la Commission Européenne (Direction de l'Agriculture). Nous avons ensuite travaillé avec les administrations françaises en charge de ces contrôles (ONIC et CNASEA, regroupés maintenant au sein de l'Agence de Services et de Paiement).

De plus en plus, les exploitants agricoles utilisent le GPS RTK pour le guidage, en remplacement du jalonnage effectué auparavant. Nous travaillons régulièrement avec la société Latitude GPS (anciennement Latitude GPS) ou des grandes exploitations pour le géo-référencement de stations GNSS permanentes.

Nous produisons également des plans d'exploitation à partir de levés GPS, d'imagerie aérienne, ou en combinaison de ces deux techniques.

Environnement et golfs

Pour le golfeur, l'usage des équipements électroniques est autorisé depuis début 2006. Le GPS apparait donc sur les parcours pour de simples calculs de distances ou des services plus élaborés. Les différents récepteurs proposés aux joueurs ont en commun de devoir posséder une base de données (graphique ou non) avec au moins la position du green (et parfois celle du drapeau).

Pour le greenkeeper, la maintenance des installations, et la bonne gestion des arrosages, imposent de disposer d'une cartographie la plus précise possible des installations techniques et des surfaces.

Pour ces applications, nous collaborons (entre autres) avec la société Mobitee qui a développé un logiciel tournant sur tablettes et smartphones.

Réseaux linéaires

En phase d'étude, la recherche du meilleur tracé tient compte de nombre de considérations qui dépendent bien sûr de la nature de la ligne ou de la canalisation en projet. Mais d'une manière générale, il faudra analyser le tracé en plan, le profil en long (et dans certains cas les profils en travers), les accès.

Le GPS permet de dresser plus facilement les plans nécessaires à ces études, que se soit par des relevés topographiques ou par calage d'une mission aérienne. Il garantie l’homogénéité des plans y compris sur de très longues distances.

En phase travaux, l'implantation exacte de l'axe, des pylônes, regards, ou autres éléments sera effectuée plus rapidement que par des procédés traditionnels. Avec un GPS il est également plus facile de repérer des traversées de routes (ou d'autres ouvrages) ou de déterminer la distance à laquelle le réseau va passer d'un point particulier, et ce avant toute mise en place d'infrastructures topographiques.

Intervenant pour des entreprises de construction de lignes électriques ou en sous traitance pour des bureaux d'études qui collaborent avec elles, nous avons participé à la construction de plusieurs centaines de kilomètres de réseaux.

Topographie et SIG

Bien que la frontière entre les deux disciplines tende à s'estomper, du fait de la précision de plus en plus grande obtenue au moyen de récepteurs GPS/GNSS des gammes cartographiques, on distingue généralement:

Nous travaillons avec les deux gammes de matériel et proposons les prestations suivantes:

  • Canevas topographiques et polygonales de précision,
  • Relevé de plans topographiques et de récolement,
  • Relevé de points isolés,
  • Contrôle de qualité et du respect des classes de précision,
  • Relevés de profils en long et en travers, calculs de cubatures.
  • Relevés pour SIG.

C'est notre cœur de métier depuis 1990 et notre raison d'être.

Travaux publics, mines et carrières

Les Travaux Publics, mines et carrières sont grands consommateurs de topographie. L'usage du GPS dans cet environnement apparaît donc comme naturel.

Les premières opérations au démarrage d'un chantier sont souvent le piquetage de la zone d'emprise, la reconnaissance ou le défrichage des accès, les sondages géotechniques, les installations de "base vie". Parce qu'il permet l'implantation précise de points isolés ou de lignes depuis des points de repère éloignés, avant même l'établissement d'une polygonale de chantier, le GPS fait gagner un temps précieux dès le début de l'installation. Il sera ensuite utilisé pour de nombreuses implantations (plateformes, axes, regards, entrées en terre, etc....)

Parce qu'elles n'ont pas toujours le matériel, le temps ou la compétence nécessaire à une détermination par post traitement (indispensable dans les pays ne disposant pas d'infrastructures géodésiques fiables), et parfois pour de simples raisons de responsabilité et de neutralité, les entreprises nous font parfois appel, notamment en début de chantier.

Nous avons réalisé plusieurs centaines de km de polygonales, en France et dans plusieurs pays d'Afrique.

Relevés GPS équiporté

Relevés GPS équiporté

Relevés GPS en Quad

Relevés GPS en Quad

Implantation des pylônes d'une ligne électrique près de Saint-Etienne

Implantation des pylônes d'une ligne électrique près de Saint-Etienne